BEAUREPAIRE DECEMBRE 2014

Les Pépins, ce sont des artisans et des designers, des stylistes et des graphistes, des free-lance et des intermittents, ce sont aussi et surtout des amis, réunis en association, autour d'un magasin provisoire idéal.

21 novembre 2013

Michaël Cailloux


• • • Nouveau Pépin 2013 • • •




© Michaël Cailloux

Cofondateur de la société Atelier LZC spécialisée dans la création d’objets designs et de textiles, 
Michaël Cailloux a élaboré pendant plus de 10 ans des collections d’illustrations sérigraphiées et d’objets présentés sur Maisons et Objets, ainsi que des créations sur mesure pour divers clients de la décoration et de la mode.

En 2009, il se lance dans une aventure artistique personnelle et se forme aux techniques du bijou et de la gravure à l’eau forte à Paris. Nait alors un concept de détournement tout droit sorti de son imaginaire : des « bijoux muraux » en cuivre qu’il baptise « mouches murales » accompagnées de leurs estampes « les mouches estampillées ». 

Ses « bijoux muraux » sont façonnés avec patience et minutie à la main comme le ferait un bijoutier avec scie à archet, bouterolle ou encore ciselé. 

Avant de le mettre en forme et de l’exposer dans une boite comme un écrin pour « habiller » non pas un corps, mais un mur, il imprime le bijou en série limitée pour obtenir des estampes qui sont l’empreinte de l’objet. 

Aujourd’hui, Michaël Cailloux est aussi le directeur artistique de l’école Supérieure d’Art Françoise Conte spécialisée dans le design, le textile et la mode - Paris 12e.  

Le travail de Michaël Cailloux est un croisement nécessitant la maîtrise de deux techniques d’artisanat d’art, principalement le bijou et la gravure à l’eau forte.
Pour le bijou, l’outil utilisé est la scie à archet (couramment connue sous le nom de bocfil) nécessitant la maîtrise de la découpe externe et interne (repercé), le repoussage (à l’aide de bouterolle) et le ciselage (avec le ciselé).
Quant à ses gravures à l’eau forte, elles se réalisent selon les techniques classiques à savoir : préparation de la plaque, au préalable découpée, travail de la pointe, morsure au perchlorure de fer, aquatinte et impressions.
© Michaël Cailloux


 « Bijou mural » en cuivre inspiré des peignes esprit « Art nouveau », accompagné de ses estampes intitulées « mouches estampillées ».

Pour en savoir plus sur le travail de l'artiste : c'est ici.